dimanche 9 novembre 2008

Accident de chasse carrément mortel à Sonnay : dans la voiture, il occupait la place du mort !

montagne_1

"Une arme doit toujours être considérée comme chargée.
Avant et après la chasse, votre arme doit toujours être désarmée, basculée ou culasse ouverte et, en voiture, elle
doit être transportée déchargée dans son étui."

Le petit préambule ci-dessus, ce sont les consignes de sécurité de base délivrées à chaque chasseur. Elles sont tellement évidentes qu'on se dit que ce n'est pas la peine de les rappeler, sauf si on s'adresse à des têtes de noeud volant.

Et pourtant, toutes les fédérations de chasse de la galaxie, les sociétés de chasse de tous les bleds imaginables, même les plus perdus, même ceux qui sont alimentés par les corbeaux, ont martelé, rappelé, répété ces règles avant et pendant le début de la saison de chasse.

Car vois-tu, les viandards comprennent vite mais il faut leur expliquer longtemps.

C'est pour cette raison que je reste étonné, mon bon René, d'apprendre que hier samedi 08 novembre, vers 17h00, un chasseur (62 ans), besace bien remplie de cadavres, s'en retournait chez lui au mépris de ces consignes.

Etaient-ce les frissons de plaisir qui agitent tout pilleur après accomplissement de sa besogne...Toujours est-il qu'il s'est fait raccompagné en voiture à son domicile par un pote de battue, son fusil toujours chargé.

Après être descendu de la bagnole, il a trébuché et le coup est parti.

Il est mouru en direct live ! Mort de chez mort, je te dis.

C'était en pays roussillonnais, du côté de Sonnay (Isère).

Les gendarmes de Vienne, rendus sur les lieux de l'accident, n'ont pas manqué de rappeler la nécessité pour les chasseurs de retirer les cartouches de leurs fusils quand ils se déplacent...Tu connais la suite...


Aucun commentaire: